Accueil Généralités Travailler chez soi est-ce un métier idéal ?

Travailler chez soi est-ce un métier idéal ?

Par francky

Travailler chez soi est le rêve de tous, mais est-ce réellement une bonne idée? N’y a-t-il vraiment que des avantages ? A bien y réfléchir, je ne pense pas.

Les avantages à travailler chez soi

Aujourd’hui, WinMacSofts n’est pas encore rentable au point de dégager un salaire, mais je me suis amusé à croire qu’il le serait un jour et j’ai donc imaginé ce que ça donnerait si c’était le cas. En réfléchissant un peu, j’ai pu trouver quelques avantages à travailler chez soi.

  1. Pas de patron. Vous n’avez aucun supérieur à qui rendre des ordres. Aucun ordre à recevoir et aucun compte à rendre.
  2. Des horaires flexibles. Travailler chez soi vous offre la possibilité de prendre des rendez-vous pour X raisons quand bon vous semble.
  3. Un meilleur confort. Si le cœur vous en dit, vous pouvez bosser en pyjama, voire en slip. Vous n’avez pas de tenue imposée à porter au quotidien.

Les inconvénients à travailler chez soi

Faut pas croire, mais travailler chez soi ne veut pas dire faire n’importe quoi. Il y a tout de même certaines règles à respecter et il faut bien l’avouer, quelques désagréments.

  1. Pas d’interruption de travail. En effet, celui qui a pour habitude de travailler chez soi risque, sans s’en rendre compte, de ne pas faire de coupure entre la vie professionnelle et la vie personnelle. Il aura tendance à aller vérifier ses mails pro avant d’aller se coucher, à répondre à des tweets, mails, … et autres correspondances numériques. Si travailler chez soi apporte des horaires flexibles, cela peut également engendrer des horaires élastiques.
  2. Des dérangements intempestifs. En effet travailler chez soi est risqué pour vos nerfs sensibles. Entre le voisin qui tond sa pelouse, la belle-mère qui appelle pour que vous l’emmeniez en course, le facteur qui apporte un colis, les VRP et autres religieux, le petit dernier qui n’arrive pas à faire son lacet, vos 2 fils qui se battent pour choisir le jeu vidéo auquel ils vont jouer, … les occasions ne manquent d’être dérangé et donc de perdre facilement sa concentration.
  3. La motivation pas toujours au rendez-vous. En effet, pour travailler chez soi il faut mieux faire preuve d’une motivation à toutes épreuves, car si vous n’avez pas de patron, il ne faut pas perdre de vue que vous avez une famille à nourrir et des factures à payer. Ne rien faire vous fais perdre du temps et de l’argent. C’est vous qui faites votre salaire.
  4. Un métier pas toujours bien perçu. Dans l’esprit des gens, travailler chez soi peut être mal compris surtout pour les personnes qui ne connaissent pas réellement votre métier. Imaginez la scène: – “Tu fais quoi comme métier pour rester chez toi?” – “Je suis …”. Si beaucoup de personnes maintenant connaissent le métier de Webmaster, très peu connaissent celui de référenceur. Inutile de leur expliquer en leur parlant de SEO, de mot clé, de position vous ne ferez que les embrouiller. Le mieux c’est de répondre d’une manière générale, par exemple -“Je suis en charge de la visibilité des sites de mes clients sur internet”. Ou encore plus vague : – “je m’occupe des sites internet de mes clients”.

Travailler chez soi, finalement un rêve ou un enfer?

Si travailler chez soi apporte quelques avantages non négligeables, il ne faut pas perdre de vue que vous faites ce métier pour vivre et qu’il faut donc vous fixez des règles. Il faut également avoir une très bonne motivation pour remplir ses objectifs. Pensez également à vous mettre des barrières virtuelles ( pas plus d’heures de travail que nécessaire, pas de vérification en dehors de vos horaires de travail (après tout, si vous aviez un bureau,vous ne pourriez pas les vérifier avant d’aller vous coucher), pas de déplacement pour autre chose que le travail (va et vient entre le bureau et la cuisine, chez le voisin, chez un ami …). Faites preuve de motivation, de détermination et de volonté, sans compter que vous pouvez être payé par un paiement en ligne !

0 / 5 Moyenne 0 Votes 0

Your page rank:


12 commentaires
0

Vous aimerez aussi

12 commentaires

Katryne 23 juillet 2012 - 18 h 12 min

C’est pas parce que tu travailles depuis la maison que tu n’as pas de boss. Enfin, pas toujours. Tiens par exemple, c’était dans un établissement d’IBM : l’entreprise a réorganisé les services pour faire en sorte que les salariés travaillent 4 jours sur 5 hors des locaux. Pas seulement pour des rendez-vous en clientèle, non non non : essentiellement pour réaliser des travaux de bureau classiques. Une fois par semaine, les employés viennent prendre des instructions du boss en direct ou la température du service.
Et attention, faut pas se pointer en dehors des jours prévus, car il n’y a plus de bureau ou de parking dispos, car les locaux sont en time share. Parait que yen a qui dépriment. Surtout pour la causette à la machine à café.

Répondre
Franck 23 juillet 2012 - 21 h 02 min

Je suis d’accord !
Et puis travailler en entreprise permet le contact avec d’autres personnes, les collègues, c’est quand même plus sympa !
Alors peut-être que la meilleure solution est un travail mi-chez soi, mi-bureau ?

Répondre
francky 23 juillet 2012 - 21 h 36 min

Effectivement, travailler chez soi nous coupe socialement, mais quand on voit les problèmes de stress au travail provenant bien souvent de pression par la direction, travailler chez soi n’est peut-être pas une si mauvaise chose. Et on est pas obligé de subir la mauvaise humeur du lundi matin de son collègue encore la tête dans le cul parce qu’il a fait la fête tout le weekend … Alors y a des avantages et des inconvénients comme dans tous métiers en fait ! Après chacun ne verra pas forcément les mêmes avantages et inconvénients.

Répondre
Franck 24 juillet 2012 - 17 h 53 min

Ca dépend des collègues du coup

Répondre
deherve 24 juillet 2012 - 3 h 07 min

Salut,

Le souci de travailler chez soi, c’est justement que l’on croit que l’on peut se libérer pour telle ou telle chose. Être considéré comme être en train de travailler par son conjoint et mettre en avant que ce que tu fais n’est pas du plaisir avant tout, mais un travail.
Quand on a sa propre entreprise sur le Web, les horaires sont forcement élastiques, car on se veut réactif pour montrer un professionnalisme et vérifier que son outil n’est pas en carafe.
Conclusion : pas facile comme choix et de l’imposer, il faut faire des sacrifices des deux côtés, niveau privé et professionnel.

Répondre
Pierre 24 juillet 2012 - 19 h 21 min

Bonjour,

Pour ma part je suis en télétravail dans une SSII. Nos développeurs sont présents un jour par mois au sein de l’entreprise.

Pour les commerciaux et les chefs de projets c’est un jour par semaine (le lundi).

Je pense que c’est la meilleure situation. J’ai des collègues avec qui échanger, un boss et je le vois une fois par semaine si besoin plus (une réunion à la maison ça s’organise).
Et je peut travailler en slip de chez moi si je veux.

Notre organisation demande que nos gars soient joignables de 9h à 11h et de 14h à 16h du lundi au vendredi. En dehors de ces horaires là, ils bossent quand ils veulent.

Je trouve que cette organisation me convient bien, je suis plus efficace et cela m’oblige en temps que chef de projet à dialoguer avec mon équipe et à leur faire confiance.
Par contre, cela complique le recrutement, car nous avons besoin de bons développeurs, mais aussi de gens autonomes qui ne vont pas passer leur journée devant la TV.

J’espère que ce retour d’expériences pourras servir à d’autres

A bientôt,
Pierre
@pierre_a sur Twitter

Répondre
francky 25 juillet 2012 - 11 h 40 min

Bonjour Pierre.

Tout d’abord merci pour ce retour. Je suis content de pouvoir avoir l’avis d’une personne qui se trouve être dans ce cas. ça permet d’avoir un vrai avis et non des suppositions.

A la lecture de votre commentaire, je constate que votre entreprise semble avoir trouvé la solution aux problèmes de manque de motivation. Obliger les employés à être présents à certaines heures de la journée, c’est un peu comme les obliger à se rendre au travail durant ces horaires. ça les pousse donc à travailler quand la motivation n’est pas au beau fixe.

Je réalise également une chose d’après votre commentaire. Pour exercer son métier en télétravail, il faut non seulement avoir les connaissances nécessaire à la bonne marche de celui-ci, mais également de très bonne faculté à se motiver chaque jour pour ne pas succomber à la procrastination.

Merci pour vos lumières Pierre. Et bon courage dans votre travail.

Répondre
acs04 25 juillet 2012 - 13 h 25 min

Bonjour tout le monde.

Personnellement, je travaille depuis 5 ans à mon domicile.

Le bilan est mitigé.

D’une part, c’est agréable d’être réellement autonome et d’organiser ses journées à sa guise.

Mais d’un autre côté, si on n’a effectivement pas ou plus de boss sur le dos toute la journée, il n’en demeure pas moins que nous avons des clients auxquels nous devons rendre des comptes.

Le plus difficile est de passer la plupart de ses journées seul, sans contact “physique” avec des vrais gens (les contacts avec les clients se faisant par email et/ou téléphone).

Travailler à domicile impose une discipline identique à celle du salarié qui va tous les jours à son bureau. La différence, étant qu’il ne passera et ne perdra pas autant de temps dans les transports (à Marseille, une étude récente, a mis en évidence que la plupart des gens perdait 4 jours par an dans les embouteillages !).

Travailler à domicile, si on est un entrepreneur (auto entrepreneur ou petite EURL/SARL), c’est aussi devoir être capable d’endosser plusieurs rôles : commercial, administratif, technicien, etc. Ce qui n’est pas évident car on est rarement préparer à gérer correctement et efficacement tous ces aspects.

Le piège est, aussi, effectivement, d’avoir des horaires très élastiques. Ce qui est mon cas (mais je vis seul la semaine, donc pas de problème ! Et, pour certains clients, cela s’avère être un vrai plus (je réponds présent sur une très large plage horaire, y compris le week-end ou pendant les rares congés, si la situation le nécessite).

Seulement voilà, travailler à domicile, être seul, devoir tout assumer (du point de vue professionnel comme du point de vue personnel) c’est aussi extrêmement difficile. Et si les résultats ne sont pas au rendez-vous, c’est extrêmement frustrant, voire déprimant.

L’idéal serait d’être salarié, comme Pierre, dans une entreprise qui a pensé une organisation où le télétravail est une méthode et pas une obligation, ou plus exactement, une fin en soi. Et surtout, une entreprise qui laisse une certaine marge de liberté d’exercice tout en imposant un minimum de règles, indispensables à la bonne marche de l’entreprise, et au bon équilibre des salariés.

PS1 : Pierre, est-ce que les employés de votre entreprise sont à une relative proximité des locaux de la société ?
PS2 : Pierre, si votre entreprise est proche de Marseille et qu’elle recrute… faites-moi signe.

Répondre
Olivier 25 juillet 2012 - 15 h 28 min

Bonjour,

Post tres intéressant!

Je travaille de chez moi et à mon compte et il est vrai que la plus grande difficulté est le dérangement fréquent.

Les horaires élastiques sont compensées par leur flexibilité je trouve. Et même si je travaille peut être plus, je me sens quand même plus libre, et c’est l’essentiel!

Répondre
RickRoss25 31 juillet 2012 - 10 h 46 min

Malheureusement travailler de la maison peur être difficile. J’ai beaucopu de difficulté à quitter mon ordinateur….

– Mat

Répondre
seblyon 7 août 2012 - 22 h 28 min

Je trouve vos témoignages très enrichissants !! A mon tour de témoigner sur ma situation : Je suis en train de créer mon entreprise (je suis actuellement au chomage) et depuis trois mois je bosse chez moi afin de mettre en place mes prestations. Etant consultant, j’ai besoin de pas mal de concentration mais voila le hic : je suis tres souvent dérangé. J ai une famille assez présente et pas mal de connaissances. Du coup, je me mets face à mon pc lundi matin 09h et je me dis ok : aujourd’hui je finalise ma procédure et je réalise un retro planning. 09h25 : appel de mon cousin qui me demande de passer. Je refuse. 10h00 : ma compagne vient me voir et me demande de l accompagner faire les courses. 10h45 : appel de ma soeur qui souhaite un avis. 14h00 : arrivée de mon frere, ma belle soeur et leur fils qui viennent à l improviste me faire un ptit coucou et boire un café. 16h00 : arrivée en plus d un autre cousin. 19h00 tout le monde part. Je me remets devant le pc et ma compagne me dit ” tu vas pas bosser le soir, le soir cé fait pour rester en famille!” Verdict : 1h30 de travail sur un jour. Bien que j explique a mon entourage le fait que travailler chez soi me rend pas disponible a tte heure de la journée, le message a du mal à passer. A ce jour, je suis en retard par rapport aux objectifs fixés et je me sens un peu démoraliser parfois et seul très seul !! et pour moi cela me parait clair : bosser chez soi non !!! Mais que faire lorsqu’on a pas les moyens de louer un bureau …Je pense qu il va de soi que travailler chez soi n’est pas forcément possible selon l’entourage que vous avez… je reste dans l impasse mais je cherche afin de trouver une solution hors domicile

Répondre

Laisser un commentaire