Accueil Mobilité Snapchat : l’application de messagerie passé au crible

Snapchat : l’application de messagerie passé au crible

Par Mireille

snapAlors que l’application a fini de séduire son public et s’est même hissée au rang de service de référence depuis sa sortie il y a quelques années, les questions ayant trait au fonctionnement de Snapchat sont toujours aussi nombreuses. Voici donc un petit B-A-BA pour vous aider à mieux maîtriser le service qui sert à envoyer des messages qui s’autodétruisent.

Commençons par l’inscription qui est, rappelons-le, gratuite et très simple. Il suffit de télécharger l’application, de sélectionner s’inscrire, puis de fournir les renseignements demandés dans les 3 champs à remplir : adresse email, mot de passe et date d’anniversaire. Il faut ensuite passer les tests de sécurité puis choisir son compte et le tour est joué.

Pensez à bien choisir votre nom d’utilisateur car il ne sera pas possible de le modifier par la suite. Autre précision bonne à apporter, Snapchat n’existe officiellement que sur Android et iPhone mais il existe une application officieuse et tout aussi fonctionnelle appelée 6snap sur Windows Phone. Une fois inscrit, la manière la plus rapide d’ajouter des amis à votre liste de contacts est de joindre votre numéro de téléphone à votre compte.

Venons-en au mode de fonctionnement de Snapchat qui s’articule autour de 3 menus principaux : le menu central qui est celui de l’appareil photo, le menu général et la liste de vos amis. Snapchat vous réserve de nombreuses surprises et plusieurs fonctionnalités à expérimenter telles que l’envoi de vidéos à vos contacts, le paramétrage du temps de consultation du message, l’ajout de filtres aux photos Snapchat (comme cela se fait notamment avec Instagram) ou encore leur sauvegarde pour ne citer que quelques exemples. Si vous n’êtes pas déjà inscrit, sachez que l’application vaut le détour, ce qui explique d’ailleurs le succès qu’elle a rencontré depuis sa création.

0 / 5 Moyenne 0 Votes 0

Your page rank:


Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire