Accueil Système d'exploitationWindows Lancement de DAVFI, premier antivirus français

Lancement de DAVFI, premier antivirus français

Par francky

DAVFI est le nom du tout premier antivirus français

davfiLe lancement de DAVFI correspond à la mise en oeuvre d’un programme de R&D soutenu par le Fond national pour la Société Numérique (FSN) dans le cadre des Investissements d’Avenir (Grand Emprunt), Appel à projet Sécurité et Résilience des réseaux.

La sécurité des systèmes d’information représente un enjeu économique et stratégique crucial. Elle doit garantir, tant pour les particuliers que les entreprises, l’intégrité des transactions, la confiance entre les parties et la protection du patrimoine informationnel ; conditions sine qua non au bon développement de l’économie numérique.

Dans ce contexte, la mise en œuvre d’une politique industrielle en matière de sécurité des systèmes d’information vise trois objectifs :

  • favoriser le développement du commerce électronique
  • faciliter un usage plus large et plus efficace des technologies disponibles pour que les entreprises se protègent de manière satisfaisante
  • aider les entreprises présentes sur le territoire national du secteur à innover et produire de la valeur, conquérir des parts de marché et créer des emplois.

 L’antivirus est un élément clé dans la chaîne de sécurisation d’une infrastructure.
« Les modèles technologiques de détection des antivirus actuels ont montré leurs limites et ne répondent plus aujourd’hui aux menaces. L’approche technique innovante de DAVFI le rendra capable de détecter les variantes inconnues de codes identifiés et de prévenir l’action de codes inconnus. Basé sur une décennie de travaux de recherche, DAVFI assure d’ores et déjà une rupture technologique dans la lutte antivirale » note Éric Filiol, Directeur du laboratoire de virologie et de cryptologie opérationnelles de l’ESIEA.

Porté par un consortium d’experts français réunissant l’École supérieure d’informatique, électronique et automatique (ESIEA), alliée aux entreprises Nov’IT (Chef de File) avec Init SYS
pour la R&D, Qosmos, Teclib’ et DCNS Research ; DAVFI est conçu pour évoluer en fonction des besoins et demandes des utilisateurs.

DAVFI proposera un antivirus à performances élevées, dont le code sera libre et ouvert (hors quelques modules spécifiques). Plusieurs versions permettront une adaptabilité aux larges déploiements et aux modes postes de travail et réseaux. Une version gratuite sera proposée pour les particuliers. Audité dans le cadre du projet pour une CSPN (ANSSI, Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information), DAVFI pourra à terme être intégré à une offre complète à destination des administrations, des Opérateurs d’Importance Vitale (OIV), des entreprises et des particuliers.

« La confiance que l’on pourra lui accorder en tant qu’outil de sécurité sera notamment garantie par l’ouverture du code. Un fondamental pour ce type de solution est en effet de pouvoir valider que son comportement réel est bien le comportement attendu. » précise Jérôme Notin, Président de la société Nov’IT et Chef de File du Consortium.

DAVFI, un antivirus solidaire et durable

Le consortium souhaite impliquer un maximum d’acteurs afin de garantir le succès global du projet, dans une démarche d’échanges libres et ouverts.

Deux Comités des utilisateurs seront ainsi mis en place à partir de septembre 2012 et auront une implication très forte en participant réellement à l’élaboration des outils et à la définition
des besoins. La disponibilité de DAVFI sur le marché est attendue pour l’année 2014.

Le Comité Européen sera géré par l’Institut EICAR (http://www.eicar.org) et devrait avoir comme membres l’OTAN, le BSI allemand (équivalent de l’ANSSI), AV-Comparatives … ainsi
que des entreprises européennes.
Le Comité français sera directement géré par le Consortium et réunira des membres de la de l’administration, des entreprises de toutes tailles ainsi que des représentants de la société civile (associations, journalistes …).

0 / 5 Moyenne 0 Votes 0

Your page rank:


16 commentaires
0

Vous aimerez aussi

16 commentaires

Franck 4 juillet 2012 - 16 h 13 min

C’est bien de voir que les français agissent également !

Répondre
Mon Cheri 4 juillet 2012 - 16 h 33 min

2014, ouah, c’est long, mais c’est peut être le temps qu’il faut.
Restera à voir son efficacité 🙂

Répondre
thebloom 4 juillet 2012 - 17 h 58 min

Je ne connaissais pas ce projet, merci de nous en avoir informé et on verra en 2014 ce qu’il vaut alors

Répondre
Katryne 4 juillet 2012 - 19 h 26 min

Cocorico ! Une critique tout de même : ce nom est im-pro-non-ça-ble.
Merci de l’info.

Répondre
deherve 4 juillet 2012 - 19 h 55 min

Imprononçable, oui, mais libre 😉

Répondre
Franck 4 juillet 2012 - 20 h 32 min

Bien vu pour le nom, j’ai essayé de le prononcer du coup, et tu as raison. ^^
C’est pas top !

Répondre
deherve 4 juillet 2012 - 20 h 02 min

Petite question : Intego n’était-il pas Français ?
Dans ce cas, se serait le premier Antivirus Libre Français.

Répondre
Thomas 4 juillet 2012 - 20 h 43 min

Apprement son siège social est situé à Paris, donc ce qui tu dis doit-être vrai.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Intego

Répondre
deherve 4 juillet 2012 - 20 h 45 min

Je le savais, nous sommes partenaires et ils nous fournissent souvent des licences pour Mac 😉

Répondre
thebloom 4 juillet 2012 - 20 h 57 min

Oh ya pire comme nom 🙂 ! ça va encore 🙂
Mais le nom ne sera rien si la qualité n’est pas au RDV

Répondre
Albert Einstein 4 juillet 2012 - 22 h 48 min

Attendons de voir combien de temps il tiendra

Comme aurait dit césar… Veni, Vidi, Davfi

Répondre
Thomas 5 juillet 2012 - 9 h 59 min

Apparement le premier antivirus français été VIGUARD.

Plus d’informations ici : http://reflets.info/davfi-le-premier-antivirus-francais-on-va-vous-rafraichir-la-memoire/

Répondre
thebloom 5 juillet 2012 - 10 h 16 min

Clubic aussi en parle sur son site, c’est le sujet à la mode on dirait 🙂

Répondre
jempy 6 juillet 2012 - 10 h 29 min

Viguard n’était pas français ?

Répondre
Thomas 6 juillet 2012 - 12 h 33 min

Si, c’est justement ce que j’ai dit deux messages plus haut 😛

Répondre
bolero 12 octobre 2014 - 17 h 06 min

pourquoi imprononçable ? on prononce tout simplement DAFI ( le V est muet )

Répondre

Répondre à bolero Annuler