Accueil Système d'exploitationMac Kon-Boot : Passez outre le mot de passe admin d’une machine.

Kon-Boot : Passez outre le mot de passe admin d’une machine.

Par francky

Kon-Boot est une application à ne surtout pas mettre entre toutes les mains. Vous allez très vite comprendre pourquoi !

Description de Kon-Boot.

Imaginons que vous possédiez une machine équipé de Windows ou un Mac, Vous êtes un peu parano ou vous avez simplement quelques fichiers importants à protéger, vous mettez donc en place une protection par mot de passe sur votre machine. Avec celui-ci, personne ne pourra donc lancer votre session. En théorie seulement! Car avec Kon-Boot, n’importe qui pourra très facilement passer outre le mot de passe admin de votre machine afin de se connecter à votre session, sans même connaitre ce mot de passe et sans laisser de traces. Bien entendu, Kon-Boot n’a pas pour but de pirater la machine de votre collègue ou de votre ami, non! Kon-Boot est tout simplement réservé aux personnes étourdies qui oublieraient leur mot de passe ou pour rentrer sur la session d’une collègue parti sans donner le mot de passe.

Comment marche Kon-Boot ?

Son fonctionnement est assez simple. Prenons par exemple un Pc sous Windows, équipée d’un mot de passe. En temps normal, vous lancez le système d’exploitation, et au moment où la session doit se lancer vous arrivez sur un écran vous demandant de saisir ce mot de passe. Vous n’avez pour solutions que de saisir le bon mot de passe ou bien de redémarrer/arrêter la machine. C’est là que Kon-Boot entre en action. Son fonctionnement est à la fois très simple et consternant.

  • Placez le Cd de Kon-Boot dans le lecteur de CD/DVD/Bluray de cette machine.
  • Relancer le PC.
  • Booter sur le cd de Kon-Boot.
  • Laissez le relancer Windows de lui-même.
  • Vous arrivez de nouveau sur l’écran demandant le mot de passe.
  • Kon-Boot va toute fois faire la différence, il suffit d’appuyer sur « entrée » pour continuer. Il n’y a PROVISOIREMENT plus de mot de passe
  • Faites ce dont vous avez à faire sur la session (comme changer votre mot passe oublié par exemple)
  • Quand vous avez terminé, retiré le CD de Kon-Boot puis éteignez le Pc
  • Au prochain redémarrage, si vous n’avez pas changer le mot de passe, il sera toujours celui d’origine et le véritable propriétaire ne saura même pas que vous vous êtes introduit sur sa session, sauf si vous avez laisser des traces évidentes de votre passage.

Comme je le disais, c’est à la fois simple et effrayant à utiliser.

Kon-Boot est compatible Windows xp, windows server 2003 & 2008, vista et win 7 (32 et 64 bis), Windows 8 mais avec BIOS non EFI et Mac avec processeur Intel 64 bits.

Plus d’info ? Acheter une licence ? ou pour voir Kon Boot en action ? ça se passe ici !

Vous aimerez aussi

3 commentaires

tantra 27 novembre 2012 - 11 h 40 min

Bonjour,

merci pour le partage. Il manquerai juste un petit lien pour télécharger l’appli!

Répondre
tantra 27 novembre 2012 - 11 h 42 min

Autant pour moi le lien est à la fin!

Répondre
Dépan' 10 mai 2014 - 14 h 58 min

Bonjour,
Si je comprends bien, ce n’est pas un logiciel libre (donc impossible de vérifier le code source afin d’être sûr de ne pas infecter ou endommager la machine sur laquelle sera utilisé le logiciel en question).
Quelle est l’utilité de ne pas effacer ou changer le mot de passe si ce n’est pour une utilisation illégale ?
Je pense que « Offline NT Password and Registry editor » est plus éthique. Par contre, il y a des manipulations à faire et il est en ligne de commande, mais rien n’empêche de le modifier pour y ajouter des automatismes et une interface graphique.
On ne doit pas passer outre un mot de passe sans l’autorisation de celui qui l’a mis (sauf peut-être dans le cadre d’un audit de sécurité). Il est fortement déconseillé de prendre connaissance des mots de passe d’autrui (confiance totale conservée ; protection si la personne a fait des activités illégales et qu’on lui demande si d’autres personnes connaissent ses ID/mdp ; éthique).
L’alternative que je cite n’est que pour Windows et je n’en connais pas pour les autres OS, ça n’empêche pas d’en chercher, ni de financer (à plusieurs ; en financement participatif) le développement d’un logiciel libre répondant à ce besoin.

NB : Par mot de passe, je pense également aux phrases de passe.

Répondre

Laisser un commentaire