Accueil GénéralitésInternet-WebFacebook Facebook : Une faille importante découverte

Facebook : Une faille importante découverte

Par francky

Facebook, le réseau social que tout le monde connait, aurait pu subir un piratage d’envergure si Jack Whitton ne s’en était pas mêlé.

Facebook hacked

Jack Whitton ou le bon samaritain de Facebook

Jack Whitton est un jeune chercheur britannique de 22 ans. En mai dernier il a découvert une faille aussi importante qu’inquiétante sur le réseau social Facebook. Je vous replace dans le contexte. Il y a quelques temps, Facebook met en place le système de double identification pour plus de sécurité. Ce système consiste à vous envoyer un SMS afin de s’assurer que c’est bien vous qui avez demandé le changement du mot de passe par exemple. Seulement voilà, en Mai 2013, Jack Whitton, ce gentil chercheur à trouver un moyen de détourner les SMS. C’est à la fois assez important comme faille, mais également très inquiétant. Facebook avait ayant mis ce système en place pour renfoncer la sécurité, il est assez surprenant de voir à quel point il est aisé de détourner cette protection.

Jack Whitton, le bon samaritain de Facebook, plutôt que de profiter de cette faille en détournant quelques unes de vos données personnelles ou en revendant l’astuce à des gens moins scrupuleux, a décidé d’en informer immédiatement le réseau social qui a tout de suite juger cette faille de haute importante. Tant est si bien que Jack Whitton a reçu un chèque pour sa découverte.

Une faille facebook à 15 000 € découverte!

La faille est si importante que ce gentil hacker a reçu un chèque d’une somme de 15 000€ (20 000$). Pour information, Facebook a mis en place un système de récompense pour toutes les personnes qui découvre une faille sur leur réseau social. La première des récompenses commence tout de même à 380€ (500$). Le montant de la prime évolue bien entendu en fonction de l’importance de la faille découverte.

Jack Whitton a également eu le privilège de voir son nom apparaitre sur le « hall of fame » des « white hats ». Un “White Hat”, en opposition au “Black Hat”, est un hacker qui informe une société d’une faille qu’il vient de découvrir plutôt que d’en tirer un quelconque profit pour son compte personnel.

Réfléchissez 2 minutes, si comme lui vous aviez découvert une faille de cette importance, auriez vous préférer vendre celle-ci à prix d’or ou simplement encaisser un chèque de 15 000€ après en avoir averti Facebook?

0 / 5 Moyenne 0 Votes 0

Your page rank:


Vous aimerez aussi

3 commentaires

D4v1d 2 juillet 2013 - 13 h 59 min

C’est un débat intéressant que tu soulèves… En dehors du profit (revendre la faille au plus offrant), il en relève de l’éthique personnelle. Et dans ce cas, je pense que bien des individus peuvent se découvrir une part d’ombre.

Répondre
francky 2 juillet 2013 - 14 h 04 min

Bonjour David.

Effectivement c’est une question d’éthique personnelle. Avec cette faille en main, beaucoup de personnes seraient tentés de franchir la ligne qui les sépare du bien du mal. On découvre également une autre facette de sa personnalité. La quelle va d’ailleurs l’emporter ? La conscience ou l’appât du gain ?

Évidemment, dans cette équation nous faisons abstraction de toutes poursuites judiciaires dans le cas d’une utilisation frauduleuse de la faille.

Répondre
jadeleeloo 3 juillet 2013 - 19 h 58 min

Bonsoir.

Merci pour l’info. Bel article.

Jade.

Répondre

Laisser un commentaire