Accueil Généralités Antigua, le pays où le piratage est devenu légal.

Antigua, le pays où le piratage est devenu légal.

Par francky

Antigua est un pays aux couleurs et aux aspects paradisiaques, mais ce pays est également devenu le premier pays à autoriser le piratage.

antigua

Antigua fait un pied de nez aux états-unis.

Antigua c’est avant tout une destination de rêves. Ce pays, proches des caraïbes, vit du tourisme, mais aussi des jeux d’argent. Seulement voilà, il y a quelques semaines, les état-unis ont décidé d’interdire les jeux d’argent ou en tout de les réguler. Cette décision fut terrible pour Antigua qui se voit donc priver d’une de ses principales sources de revenus. Pour essayer de compenser cette perte, la petite île décide de s’en prendre à la première puissance en demandant l’intervention de l’OMC, l’Organisation Mondiale du Commerce. Tout le monde sait que les états-unis ont a coeur de défendre les droits d’auteurs… et bien pour combler une partie de ses pertes, Antigua a demandé à l’OMC l’autorisation pour commercialiser des oeuvres, exclusivement américaine, protégées par les droits d’auteurs. Autrement dit des oeuvres copyrightées US. L’OMC qui a jugé déloyale la décision d’empêcher Antigua d’utiliser les jeux d’argent vient d’autoriser sa demande.

Par cette même décision, Antigua devient non pas un paradis fiscale, mais le paradis pour le piratage de films, de musiques, jeux vidéos … protégés par les droits d’auteurs

Antigua, destination de rêves des pirates.

Il y a toute fois, une limitation à ce commerce. l’OMC a estimé qu’Antigua ne doit pas récolter plus de 21 millions de dollars grâce à ce commerce et que l’île n’était pas obligé de reverser quoi que ce soit aux états-unis. L’ensemble des ventes lui revient donc de plein droit ! Imaginez un peu la réaction des état-unis! Le pays menace actuellement Antigua de ralentir les négociations en ce qui concerne les jeux d’argents si la petite île met en ligne un site de téléchargement. Antigua, qui n’a que faire de ces menaces, est déjà en train de développer le site et affirme pouvoir le mettre en ligne prochainement.

21 millions de dollars ce n’est pas énorme pour l’économie américaine, mais ce site pourrait devenir une épine dans le pied pour les USA quand on sait à quel point ils s’acharnent à défendre leurs oeuvres protégées. Qui fera céder l’autre en premier ? Les paris sont ouverts …

0 / 5 Moyenne 0 Votes 0

Your page rank:


Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire